2012_07_22-Sicile-2458v

 

Située sur un mont isolé à la pointe nord-ouest de la Sicile, la ville d’Erice surplombe la mer et la plaine de Trapani.

2012_07_22-Sicile-2434v

 

Elle s’enveloppe ainsi régulièrement de tous les nuages qu’elle attire aux alentours.

2012_07_22-Sicile-2444v

 

Ses brumes ajoutent à son architecture médiévale arabo-normande des airs hors du temps.

2012_07_22-Sicile-2412v3

 

Ce décalage peut alors saisir (parfois littéralement de froid) les touristes en tenue légère venus directement par téléphérique des plages de Trapani.

2012_07_22-Sicile-2440v

 

Mais pour le voyageur tenté par la rêverie, Erice fait résonner les légendes des temps anciens.

2012_07_22-Sicile-2464v

 

Il semble alors tout naturel que dans la géométrie symbolique de la Sicile, cette pointe brumeuse, opposée à celle du brûlant Etna, se soit consacrée au culte de Vénus et de ses consœurs, l’eau répondant au feu.

2012_07_22-Sicile-2436v